La démarche de A à Z pour mettre sa piscine en route après l’hivernage

Lorsque la saison froide arrive et les températures commencent à baisser sensiblement, vous devez réaliser l’hivernage de votre piscine. Cette opération délicate vous permet de préserver l’eau, le bassin et les différents équipements jusqu’au retour des beaux jours. L’hivernage est à effectuer avec précaution pour une efficacité optimale. Au même titre, vous devez procéder à la remise en route de votre piscine après l’hivernage en respectant minutieusement plusieurs étapes. Vous avez toutefois intérêt à l’accomplir le plus vite possible, au début du printemps, dès que la température de l’eau atteint les 12 °C. Attendre quelques semaines supplémentaires va rendre votre tâche plus compliquée et plus longue.

La remise en route d’une piscine après un hivernage actif

Quand l’hiver débarque, vous avez le choix entre deux méthodes pour hiverner votre piscine. La première est l’hivernage actif. Egalement appelé semi-hivernage, il est adapté aux piscines hors-sol et aux piscines enterrées. Si vous optez pour ce procédé, votre piscine ne s’arrête pas, mais tourne tout simplement au ralenti. Vous avez la possibilité de pratiquer l’hivernage actif lorsque la température de l’eau dans le bassin descend en dessous de 12 °C, mais ne gèle pas. Il présente le double avantage de préserver la qualité de l’eau et de faciliter la remise en route.

Enlèvement des équipements de protection hivernale

Débarrasser les contours et les margelles de votre piscine des feuillages, des déchets et autres saletés susceptibles de tomber dans le bassin constitue la première étape de la remise en route de votre piscine après un hivernage actif. Puis, retirez les équipements de protection hivernale tels que les flotteurs, les bouchons, les gizmos, etc. Commencez par enlever soigneusement la bâche d’hivernage. En fonction du type de bâche que vous avez utilisé, il est possible que vous soyez amené à évacuer au préalable les poches d’eau qui se sont formées durant l’hiver. Une fois retirée, la bâche d’hivernage doit être lavée, séchée et rangée correctement en vue du prochain hivernage.

Vérification de l’état du bassin et nettoyage en profondeur

Après avoir retiré la bâche d’hivernage, réalisez une inspection de l’extérieur et de l’intérieur de votre bassin pour déceler d’éventuels dommages. Le cas échéant, vous devez procéder aux réparations. Une la vérification terminée, nettoyez le bassin en commençant par les parois et la ligne d’eau, puis le fond et le skimmer. Pour ce faire, utilisez un balai brosse et un nettoyant conçu à cet effet. Pour un résultat optimal du bassin, recourez à une épuisette afin d’éliminer les plus grosses impuretés. Après, passez le balai aspirateur de piscine et le robot de nettoyage pour un fond irréprochable. Si vous constatez des mousses sur les parois, vous pouvez utiliser un nettoyeur haute pression.

Contrôle et remise en route du local technique

Lors de l’hivernage, vous avez démonté certains équipements tels que les pompes et le filtre de votre piscine afin de les protéger. Au printemps, vous devez les remettre en place pour la remise en route. Veillez à réinstaller des équipements propres et en bon état. Un simple coup d’œil devrait déjà vous permettre de déceler d’éventuels problèmes tels que des fissures, des fissures, etc. Outre les pompes et les filtres, contrôlez les équipements du circuit hydraulique tels que la sonde de régulation du pH, le traitement automatique de l’eau, etc. Après calibrage de la sonde, revissez les bouchons de purge, remplissez le pré-filtre et fermez les couvercles. Enfin, ouvrez et les vannes et redémarrez la pompe.

Redémarrage du traitement de l’eau du bassin

L’étape finale de la remise en route de votre piscine après un hivernage actif est de redémarrer le traitement de l’eau du bassin. Pour ce faire, ajustez le niveau de l’eau et mettez en « marche forcée » la filtration afin que le système fonctionne 24 heures sur 24. Cela garantit un meilleur assainissement de votre eau de baignade. Par la suite, vous adaptez progressivement le temps de filtrage jusqu’à atteindre la durée normale de filtration. Le traitement de l’eau comprend en outre le contrôle et l’ajustage du pH. Idéalement, son niveau est situé entre 6,9 et 7,4. De plus, effectuez une analyse de l’alcalinité et du stabilisant de chlore. Si besoin est, faites aussi un traitement de choc en utilisant du chlore, du brome ou de l’oxygène actif. Enfin, nettoyez une dernière fois et procédez au réglage final de votre piscine.

La remise en route d’une piscine après un hivernage passif

Que vous choisissiez l’hivernage actif ou l’hivernage passif, remettre en route votre piscine au printemps doit obéir à une démarche bien précise. A l’inverse de l’hivernage actif, l’hivernage passif consiste à mettre totalement à l’arrêt la piscine. Autrement dit, vous coupez la filtration, abaissez le niveau d’eau, purgez les tuyaux et mettez en place les équipements de protection hivernale. Ce procédé est incontournable dans les régions où la température de l’eau descend à 0 °C, voire en dessous. L’hivernage passif est également recommandé pour les propriétaires de résidence secondaire pour éviter tous travaux d’entretien jusqu’au retour des beaux jours.

Retrait des équipements de protection hivernale

Comme pour la remise en route d’une piscine après un hivernage actif, remettre en route votre piscine après un hivernage passif débute par le nettoyage des contours et des margelles. Ceux-ci sont souvent recouverts de feuillages, de déchets et autres saletés susceptibles de finir dans votre bassin lors de l’enlèvement des équipements de protection hivernale tels que les gizmos dans les skimmers, les bouchons d’hivernage situés au niveau des buses de refoulement, etc. Veuillez retirer en premier lieu la bâche d’hivernage. Avant de la plier et de la ranger pour le prochain hivernage de votre piscine, vous devez bien la laver et la laisser sécher. Conservez-la avec les autres équipements dans un endroit sec.

Remontage complet du système de filtration

Le système de filtration est un élément essentiel d’une piscine. Une fois l’hivernage terminé, vous devez le remonter en faisant attention à ce que tout soit remis en place correctement. Au niveau du bassin, vous devez réinstaller les rotules orientables des buses de refoulement et les paniers de skimmer. Poursuivez avec les pièces de filtration autour du bassin. Connectez entre autres la pompe de nage à contre-courant et le chauffage. Après avoir revissé les bouchons de vidange, terminez avec les équipements du local technique. Refermez les bouchons de purge de vidange de la pompe, du surpresseur et du filtre. Ensuite, replacez la cellule du stérilisateur et la sonde de régulation du pH. Prenez soin de vérifier l’étanchéité du joint du couvercle de la pompe et de le graisser. Utilisez de la graisse silicone pour ne pas l’endommager.

Amorçage et mise en marche de la filtration

Lorsque les pièces de filtration sont remontées, vous devez ajuster le niveau d’eau dans votre piscine. En même temps, enlevez les feuilles et les verres de terre présents au fond du bassin à l’aide d’une épuisette de fond. Après, amorcez la pompe en procédant successivement comme suit :

  • Dégommage des moteurs ;
  • Démarrage électrique ;
  • Remplissage du pré-filtre de la pompe ;
  • Mise sur position « Recirculation » de la vanne multivoies ;
  • Ouverture d’une vanne d’aspiration ;
  • Alimentation en électricité du coffret de commande de la filtration ;
  • Ouverture des vannes d’aspiration restantes ;
  • Lavage et rinçage du filtre ;
  • Positionnement de la vanne multivoies sur filtration ;
  • Mise en « marche forcée » de la filtration 24 heures sur 24.

Analyse et correction de l’équilibre de l’eau

Trouvons un constructeur de piscine dans votre ville

demander un devis dans votre région

L’analyse et la correction de l’équilibre de l’eau constituent la prochaine étape après la mise en marche de la filtration. Commencez par la vérification du pH ; les valeurs références sont situées entre 6,9 et 7,4. Si nécessaire, ajustez-le avec des doses de pH- ou de pH+. Passez par la suite au contrôle de l’alcalinité. Il s’agit à la fois du stabilisant du chlore et du tampon en cas de variation du pH. Afin de garantir la qualité de l’eau, effectuez un traitement choc avec du chlore, du brome ou de l’oxygène actif. Le choix du produit va dépendre de votre méthode d’entretien. Pendant ce traitement choc, vous devez laisser la filtration fonctionner en continu durant 48 heures. N’oubliez pas de faire un nettoyage complet du bassin, incluant les parois, la ligne d’eau et le fond, à l’aide d’un balai aspirateur et d’un robot aspirateur. Nettoyez aussi le filtre. Terminez par le réglage de votre piscine.