Comment faire hiverner les différents types de piscine ?

Selon le type de piscine que vous possédez, la procédure d’hivernage ne sera pas la même. Pour préparer sa piscine à l’hiver, vous avez deux possibilités : l’hivernage actif ou l’hivernage passif. Selon les cas et la zone géographique dans laquelle vous habitez, l’une des solutions sera plus adaptée que l’autre. Mais vous aurez également à prendre en compte le type de piscine que vous possédez. Voyons cela ensemble.

Préparer une piscine enterrée à l’hiver : toutes les démarches

Faire hiverner une piscine enterrée demande certaines démarches de votre part. Ces démarches ne doivent pas être réalisées trop tôt ou trop tard sous peine de devoir procéder à certains correctifs. Dans tous les cas il est inutile, voire néfaste de vider le bassin. Voyons comment il faut procéder.

Comment procéder à l’hivernage d’une piscine enterrée ?

En règle générale on commence l’hivernage de sa piscine enterrée en automne. Le meilleur moment est lorsque la température de l’eau atteint 12°C. Si vous choisissez l’hivernage actif par exemple, voici la procédure à suivre :

  • entièrement nettoyer le bassin ainsi que les équipements de circulation et de filtration de l’eau ;
  • réduire le volume d’eau présent dans le bassin ;
  • stopper les appareils de traitement automatique ;
  • traiter avec un produit antigel spécial pour piscine ;
  • régler le système de filtration en mode hivernage.

Les accessoires nécessaires pour l’hivernage d’une piscine enterrée

Selon que vous choisissez de mettre en oeuvre un hivernage actif ou un hivernage passif pour votre piscine enterrée, vous n’aurez pas forcément besoin des mêmes accessoires. Mais en voici une liste non exhaustive :

  • les bouchons d’hivernage ;
  • les gizmo d’hivernage ;
  • le volet roulant ou la bâche d’hivernage ;
  • les flotteurs d’hivernage ;
  • un coffret antigel (dans le cas où vous pratiquez l’hivernage actif).

Préparer une piscine semi-enterrée à l’hiver : nos conseils de pros

Pour préparer sa piscine semi enterrée à l’hiver, la procédure est sensiblement la même que pour l’hivernage d’une piscine enterrée. Il s’agit avant tout de bien préparer l’ensemble de l’installation afin que celle-ci ne subisse aucune dégradation due au gel.

Comment procéder à l’hivernage d’une piscine semi enterrée ?

Vous aurez la possibilité de choisir entre l’hivernage actif ou l’hivernage passif concernant votre piscine semi enterrée. Ce choix dépendra essentiellement de la zone géographique dans laquelle vous habitez.

Étant donné que l’hivernage actif permet de continuer de faire circuler l’eau dans le réseau, celui-ci sera privilégié dans les territoires où les hivers restent doux. Si vous habitez en montagne où si le climat hivernal est rude et très froid, il vaudra mieux privilégier un hivernage passif afin d’exposer le moins possible votre installation aux risques dus au gel.

Les accessoires nécessaires pour l’hivernage d’une piscine semi enterrée

Selon les cas, vous pourrez équiper votre piscine de différents accessoires pour protéger votre installation contre les dégâts dus au gel. En voici quelques uns :

  • les bouchons d’hivernage ;
  • les flotteurs d’hivernage ;
  • les gizmo d’hivernage ;
  • le volet roulant ou la bâche d’hivernage ;
  • un coffret antigel (si vous pratiquez l’hivernage actif).

Préparer une piscine hors sol à l’hiver : de quelle manière procéder ?

Certaines piscines hors sol se démontent afin de passer l’hiver en toute sécurité. Cependant, il existe des modèles fixes qui sont prévus pour passer toute l’année dehors. Pour éviter que ce type de piscine ne subisse de dégâts dus au gel, il faut la préparer correctement pour lui faire passer l’hiver convenablement.

Comment procéder à l’hivernage d’une piscine hors sol ?

Soit vous avez la possibilité de vider et de démonter votre piscine hors sol afin de lui faire passer l’hiver à l’abri dans un entrepôt. Soit vous pouvez procéder à son hivernage. Dans le dernier cas, vous aurez la possibilité de pratiquer un hivernage actif ou un hivernage passif.

La procédure de mise en hivernage pour une piscine hors sol est exactement la même que pour ses homologues les piscines enterrées et semi enterrées. Tout dépendra de la zone géographique et des températures.

Quelle procédure d’hivernage pour les piscines avec abris ?

L’hivernage d’une piscine avec abri répond aux mêmes critères et exigences que les autres piscines. Il s’agit avant tout de prêter attention aux températures minimales atteintes et aux intempéries.

Cependant, lorsque vous possédez un abri pour piscine, vous pouvez plus facilement procéder à un hivernage actif que si vous n’aviez pas de protection. En effet, l’abri offre une certaine protection hermétique et thermique par rapport aux piscine directement exposées aux intempéries.

Comment procéder à l’hivernage d’une piscine avec volet ?

Le volet d’une piscine n’est pas seulement un accessoire utile en été, mais également en hiver. En effet, en été il permettra d’éviter que les impuretés viennent se loger dans le bassin tout en aidant à la préservation de la température de l’eau. Tandis qu’en hiver, il protégera efficacement votre bassin contre la tombée des feuilles mortes tout en évitant que l’eau ne gèle.

Comment faire pour hiverner sa piscine avec volet ?

Lorsque vous possédez une piscine avec volet, vous aurez le choix entre l’hivernage actif et l’hivernage passif. Selon les cas et la zone géographique dans laquelle vous habitez, vous serez plus amené à choisir une solution plutôt qu’une autre.

Dans tous les cas vous devrez :

  • procéder à un nettoyage complet du bassin et des appareils de circulation et de filtration de l’eau ;
  • traiter l’eau à l’aide d’un produit antigel spécial pour piscines ;
  • équiper votre piscine de différents accessoires (gizmo, flotteurs, bouchons d’hivernage, etc.) ;
  • recouvrir votre bassin du volet roulant.

Les points d’attention à avoir lorsqu’on fait hiverner sa piscine avec volet

Posséder un volet roulant pour piscine est un réel plus, cependant, vous devrez tout de même prêter attention à certains détails :

  • Le volet protège votre bassin, cependant, c’est également un dispositif qui peut s’avérer fragile si on y prend pas garde (feuilles mortes et branches). Il faut toujours essayer de le nettoyer et le débarrasser des différents éléments pouvant l’encombrer et l’abîmer.
  • Attention aux fortes précipitations de neige. Celle-ci peut devenir très lourde et fortement endommager votre volet roulant. Celui-ci pourrait même se briser sous son poids.