Attention à surveiller les nitrates et phosphates de votre piscine

Piscine avec un taux de nitrate élevé

Même si les nitrates ne sont pas particulièrement dérangeant pour la santé des baigneurs, ceux-ci favorisent tout de même la prolifération des algues dans votre piscine. Lorsque les algues prolifèrent, c’est qu’il y a également un fort taux de phosphates dans l’eau.

Comment se débarrasser d’un excès de nitrates ou de phosphates dans sa piscine ? Comment éviter que ce type de dérèglement arrive à nouveau ? Sont autant de questions auxquelles vous trouverez des réponses dans cet article.

Piscine avec un taux de nitrate élevé

Prix moyen d'un contrat d'entretien d'une piscine par un professionnel

Entre 600 et 1800 €/an

Le nitrate : c’est quoi ?

Prolifération d'algue dans une piscine

Le nitrate provient de l’oxydation de l’azote, cette oxydation se passe essentiellement dans les plantes, les sols et l’eau. La substance chimique du nitrate est naturelle et non nocive tant que celui-ci ne se transforme pas en nitrite. Cette modification s’opère à l’aide d’une action microbienne et devient dès lors très toxique.

Les effets néfastes du nitrate

Le nitrate a pour principal fonction de favoriser la prolifération des algues dans une piscine. Il s’agit essentiellement d’algues filamenteuses qui se développent très bien dans une eau concentrée en nitrate qui ne bénéficie pas ou peu de soleil.

Un taux de nitrate élevé est souvent synonyme de matières organiques en décomposition dans votre bassin (peau morte, urine, feuilles, etc.). Il est d’ailleurs fréquent de voir ce phénomène arriver lors de l’installation de piscines naturelles qui n’ont pas encore réussi à équilibrer correctement leur écosystème.

À savoir : le nitrate n’est dangereux pour les humaines que lorsqu’ils l’absorbent à forte dose, autrement non. Cependant, il est nocif pour les êtres vivants pouvant peupler le bassin (poissons, invertébrés, etc.) et peut également être la cause d’un dérèglement de pH.

Comment mesurer le taux de nitrate de votre piscine ?

Analyse du nitrate d'une piscine

Le taux de nitrate d’une piscine se mesure généralement à l’aide de bandelettes de test ou d’un testeur colorimétrique. Le second est plus coûteux mais également plus précis que les bandelettes de test qui donnent souvent un résultat plus qu’approximatif.

Le taux de nitrate de votre piscine doit respecter certains seuils au-delà desquels votre eau aura une trop forte concentration pour garder un bon équilibre. Voyons cela :

  • Taux de nitrate > 20 mg/l : la concentration en nitrate de votre eau devient dangereuse pour votre faune aquatique (poissons, invertébrés,etc.).
  • Taux de nitrate > 50 mg/l : la concentration en nitrate de votre eau est trop importante et permet la prolifération des algues.

[ctaastuce titre=”Astuce de notre expert” titre”]Selon les cas, il se peut que vous deviez avoir un taux de nitrate bien précis. Dans ce cas il vaut mieux demander conseil à votre pisciniste. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous mettre en relation avec un pisciniste agréés près de chez vous pour l’entretien de votre piscine, et recevoir un devis gratuit et sans engagement. [/ctaastuce]

Le phosphate : c’est quoi ?

Piscine avec un taux de phosphate élevé

Le phosphate est une substance chimique naturelle présente en grande quantité dans les organismes vivants. Il provient en grande partie de matière organique, cependant, il peut également venir de la pluie.

Trouvons un constructeur de piscine dans votre ville

demander un devis dans votre région

Le phosphate est une substance nécessaire à la croissance des végétaux et des plantes en toutes sortes. Bien que le phosphate soit indispensable à la croissance des plantes de votre piscine naturelle (plantes épuratrices en particulier), celui-ci peut également devenir néfaste en trop grande quantité. Voyons cela ensemble.

Les effets néfastes du phosphate dans votre piscine

Lorsque l’eau de votre piscine devient verte, c’est que votre bassin est un lieu où prolifèrent les algues. Généralement il s’agit d’un excès de phosphate. Le problème c’est que lorsque les algues meurent, elles relâchent à nouveau du phosphate, donc plus votre piscine contient de phosphate, plus elle en contiendra demain, et après demain etc. Autant dire que ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter si vous n’intervenez pas.

Comment se débarrasser de l’excès de phosphate dans votre piscine ?

Pour vous débarrasser d’un excès de phosphate dans votre bassin, vous pourriez être tenté d’effectuer un traitement de choc au chlore ou d’ajouter un produit anti algues. Le problème c’est que ces actions éliminent les algues mais non le phosphate.

Pour se débarrasser définitivement du phosphate dans votre piscine, vous devez obligatoirement utiliser un produit anti-phosphate. Ce type de produit se place généralement dans les skimmers et prévient de façon efficace l’apparition d’algues dans votre bassin.

À savoir : ce type de produit n’est à utiliser en aucun cas et sous aucun prétexte dans une piscine naturelle sous peine de détruire totalement votre écosystème.

Piscine naturelle et eutrophisation : nos explications

Présence d'algue dans une piscine

Lorsque la masse des déchets et débris organiques devient trop importante, le terme scientifique utilisé pour désigner ce phénomène est l’eutrophisation. L’amas de déchet en décomposition va réduire la quantité d’oxygène du bassin et donc réduire le nombre d’organisme aérobie (organisme qui a besoin d’oxygène pour vivre).

Il s’en suit généralement une destruction complète de votre écosystème et l’apparition de bactéries de type cyanobactéries. Celles-ci sont particulièrement nocives pour l’homme et rendent la baignade impossible et très dangereuse.

Comment éviter l’eutrophisation de sa piscine naturelle ?

L’eutrophisation est un phénomène qui survient généralement lorsque plusieurs critères sont réunis. Cependant, il peut arriver que l’un d’eux soit suffisant pour faire débuter le phénomène :

  • La matière organique en décomposition : la matière organique en décomposition (feuilles mortes, branches, végétaux, peau morte, urine, etc.) rejette un très grande quantité de nitrate et ont un gros besoin en oxygène.
  • La température trop élevée du bassin : lorsque la température de votre bassin dépasse 25°C, les algues prolifèrent plus rapidement et l’écosystème du bassin commence à s’asphyxier.
  • Présence de nitrate et de phosphate : plus votre bassin contient de nitrate, plus il a de chance de contenir du phosphate en abondance. Le problème c’est que leur concentration augmente d’elle-même si vous n’agissez pas à temps.

Trouvons un constructeur de piscine dans votre ville

demander un devis dans votre région

Pour éviter que votre piscine naturelle ne subisse une eutrophisation, veillez à garder une eau pas trop chaude en été en essayant de garder le bassin à l’ombre. Entretenez régulièrement vos plantes et évitez de laisser s’accumuler des débris dans votre bassin.

Lorsque vos plantes meurent, arrachez-les et remplacez-les sans attendre. Vérifiez aussi régulièrement le pH de votre eau. En effet, celui-ci peut avoir son influence dans la production de nitrate et de phosphate de votre piscine naturelle.

Si vous agissez rapidement, sachez que ce type de phénomène n’aura pas ou très peu d’influence sur l’écosystème de votre bassin. Vous pouvez également décider d’installer une cascade afin d’éviter le problème des eaux stagnantes.

Contacter un fabricant Devis gratuit dans votre ville