Hivernage passif, hivernage actif : comment mettre sa piscine en route ?

Disposer d’une piscine dans leurs installations de maison constitue une idée d’aménagement de plus en plus apprécié par les particuliers. Cependant, il faut savoir qu’une piscine s’entretient régulièrement pour une utilisation optimale. Durant les périodes hivernales, il est souvent nécessaire d’arrêter d’utiliser l’installation et songer à la protéger du froid. Pour cela, deux solutions sont envisageables. Il est possible d’opter pour un hivernage passif ou pour un hivernage actif en fonction des besoins et des préférences. Puis, une fois l’hiver terminé, il sera nécessaire d’effectuer la remise en service de la piscine. En fonction de l’hivernage, les procédés utilisés pour la remise en marche sont relativement différents. Cet article vous explique ce que vous devrez faire pour mettre en route votre piscine après hivernage passif et hivernage actif.

 

Remise en route après un hivernage passif

En règle générale, la remise en service d’une piscine est réalisée au mois de mars ou au mois d’avril. Cela marque le début de la saison chaude où les températures commencent à dépasser les 12°C. Il faut alors choisir le bon moment pour effectuer la démarche et ainsi éviter les formations d’algues et la prolifération de bactéries dans l’eau de la piscine. Bien entendu, si la remise en route de votre piscine est réalisée un peu plus tôt, il est possible de laisser en marche le système de filtration de l’installation, mais en faisant en sorte de laisser la couverture d’hiver en place avant la saison de la baignade.

 

Dans le cas d’un hivernage passif, vous devez au préalable enlever la couverture d’hivernage de la piscine et procéder à la vérification de ses équipements. Vous devez vous occuper notamment d’enlever les flotteurs d’hivernage, les prises balai et les gizmos. Spécifiquement pour la couverture d’hivernage, l’idéal est de s’y mettre à plusieurs, la tâche étant assez difficile à réaliser. Dans le cas d’une bâche étanche, vous devrez l’enlever assez rapidement vu l’accumulation d’eau de pluie éventuelle sur l’équipement. Si l’accumulation d’eau est trop importante, il est possible de se servir d’une pompe vide cave afin de vider la poche plus rapidement. Il est à noter que cette couverture peut être réutilisée plusieurs fois. Il est donc utile de la laver, la sécher et la ranger dans l’attente de la prochaine saison froide.

 

Avant d’effectuer les rebranchements, vous devez alors contrôler l’absence de rouille et de fissures et vérifier les joints sur les filtres et la pompe. Vous devez également vérifier si les buses, la prise balai, la bonde de fond et skimmers ne sont pas endommagées. Une fois ces vérifications faites, plusieurs opérations sont à prévoir. Vous devrez d’abord étalonner à nouveau les sondes de vos appareils de traitement automatique. Il sera ensuite possible de remettre en place l’ensemble des équipements, à savoir, la pompe de la piscine, les appareils de régulation et le système de filtration.

 

La remise en route de la piscine continue avec un nettoyage des abords de la piscine (plage et margelle). Elle consiste à passer un coup de balai, à enlever les mousses avec un produit anti-mousse ou un nettoyeur à haute pression, à frotter les traces de saletés et à récurer les joints.  Lors de l’opération, il est aussi utile de songer à éliminer les éventuelles impuretés sur la surface ou dans le fond de la piscine.

 

Une fois les abords de la piscine nettoyés, il sera possible de procéder à la remise en place des paniers de skimmer. Vous pouvez également procéder au vissage des jets orientables au niveau des refoulements avant d’effectuer la remise à niveau de l’eau de la piscine. Cette opération consiste à ajouter de l’eau dans la piscine afin de réajuster le niveau au ¾ des skimmers. Vous pouvez envisager un traitement avec un algicide des parois de la piscine avant l’opération s’il s’agit d’un modèle hors-sol.

 

Lors de la remise en place du local technique, les démarches à entreprendre demandent une certaine minutie. Il faut remettre en place la pompe, revisser le bouchon de purge et du pré-filtre, réinstaller le filtre (à sable, à diatomées ou à cartouche) et graisser les joints toriques. Il faut également penser à remplir le pré-filtre de la pompe avec de l’eau et à effectuer le replacement de son couvercle. A ces opérations s’ajoutent l’ouverture des vannes et le contrôle des fuites une fois le moteur arrêté.

 

Après le local technique, les démarches à entreprendre concernent la remise sous tension du coffret électrique et la relance du système de filtration. Vous devez d’abord régler l’horloge de programmation du coffret puis vérifier le contacteur ainsi que les fusibles. Concernant la remise en marche de la filtration, il est important de contrôler le bruit produit par la pompe à peu près une heure d’usage. Si le bruit est anormal, il est fort possible que les roulements soient grippés et doivent être remplacés.

 

L’étape suivante de la remise en route de votre piscine consiste à effectuer un nettoyage approfondi du bassin de la piscine. Vous devez commencer par un passage de balai et de faire brossage du fond du bassin et des parois. Le nettoyage doit essentiellement être réalisé avec un produit adapté, notamment pour ce qui est du nettoyage de la ligne d’eau.

 

Le nettoyage du bassin réalisé, vous pouvez passer à la remise en place des équipements de la piscine et à la désinfection de l’eau.  Les équipements concernés sont généralement le plongeoir et les échelles. Ils doivent être vérifiés avant d’être replacés ou remplacés par de nouveaux modèles. Pour ce qui est du traitement de l’eau, il est nécessaire de contrôler le pH et de l’ajuster si nécessaire à un niveau situé entre 7,2 et 7,4. Vous devez également veiller à ce que le taux de stabilisants soit situé à 30mg/l au maximum dans le cas d’un traitement au chlore. Il ne faut pas non plus oublier le contrôle du TH (calcaire) et du TAC (alcalinité). Vous pouvez aussi éventuellement envisager la réalisation d’un traitement-choc au brome, à l’oxygène actif ou au chlore.

 

La dernière étape consiste à remettre en marche la filtration et effectuer les travaux d’entretien habituels. Parmi les démarches à entreprendre, vous pouvez distinguer l’entretien de la pompe à eau, du filtre à eau, des margelles, du liner, des skimmers et de la prise de balai.

 

Remise en route après un hivernage actif

Dans le cas d’une remise en route de votre piscine après un hivernage actif, la démarche reste relativement simple. Il est important de réaliser en premier lieu le nettoyage du bassin en profondeur, c’est-à-dire le nettoyage du sol, du liner et des parois. Bien entendu, il faut bien faire attention à ne pas endommager les appareils de nettoyage en contrôlant au préalable la température de l’eau.

 

La remise en marche de la piscine se poursuit par la vérification du taux de désinfectant et le pH de l’eau. Vous pouvez envisager la réalisation d’un traitement-choc en cas de menace de prolifération d’algues et de bactéries.

 

Étant donné que l’ensemble des équipements sont déjà branchés, il suffit de réadopter le rythme de filtration usuel. Vous pouvez également veiller à effectuer les mesures de traitement de l’eau ainsi que les travaux d’entretien des différents éléments de la piscine. Évidemment, vous pouvez songer à effectuer une vidange totale ou partielle de la piscine pour rééquilibrer l’eau qui y est contenue.

Estimations gratuites et sans engagement

Nous disposons d'un réseau de fabricants implantés au niveau national. Nous répondons à toutes les demandes et vous contacterons pour vous proposer la solution la plus adaptée à votre besoin.
1. Vous remplissez le formulaire 2. Nous validons votre demande 3. Vous recevez les devis !

Vos données ne sont pas utilisées à des fins commerciales ni publiées sur Internet. Nous rentrerons en contact avec vous dans les plus brefs délais

Aucun commentaire

Ecrire un avis

*

*

Pour aller plus loin