Eau de piscine : toutes les clés pour garder une eau claire et pure

L’eau d’une piscine doit être équilibrée afin de procurer un maximum de confort de baignade et permettre aux différents produits de traitement d’agir à pleine puissance. En effet, ceux-ci sont prévus pour être utilisés dans des conditions bien particulières respectants des critères précis.

Pour éviter de se retrouver avec des problèmes d’irritation ou une eau verte pleine d’algues, nous vous conseillons de prendre soin de votre piscine afin de garder une eau claire, limpide et équilibrée.

Analyser l’eau de sa piscine : la trousse à outils indispensables

Afin d’analyser l’eau de votre piscine, vous aurez besoin de toute une panoplie d’outils. Voici nos conseils et quelques outils parmi les plus importants :

  • Testeur électronique pour piscine : il s’agit d’instruments de mesure à la pointe de la technologie qui vont vous permettre d’analyser les différents paramètres de l’eau de votre bassin. Il existe des modèles manuels et d’autres à installer définitivement. Ces derniers vous donneront les différentes informations concernant votre eau sur un tableau d’affichage.
  • Testeur colorimétrique pour piscine : les testeurs colorimétriques sont des moyens d’analyse peu onéreux qui vous permettent de connaître la composition chimique de votre piscine. Bien qu’ils soient relativement précis, si vous devez effectuer plusieurs tests régulièrement, ce type de méthode devient très vite contraignante. Généralement, il s’agit de liquides réactifs à mélanger à votre eau dans un tube à essais.
  • Pastilles de test pour piscine : au même titre que les tests colorimétriques, les pastilles de test font partie des méthodes d’analyses de l’eau manuelles. Par contre, les pastilles ont l’avantage d’être solides et de ne pas avoir à être stockées dans un bidon.
  • Le pH-mètre pour piscine : le pH-mètre est l’un des outils les plus important de votre trousse à outils. Il s’agit d’un instrument qui va vous permettre d’effectuer des mesures précises concernant l’acidité de votre piscine. Il faut savoir que ce paramètre joue un rôle crucial dans l’utilisation des différents traitements pour piscine que vous déciderez d’utiliser.

Il existe encore plusieurs autres outils de ce genre, pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter les différents articles en question.

Traiter l’eau de sa piscine: les traitements et leur caractéristique

Il existe une multitude de systèmes de traitement pour piscine. Pour cela, en voici quelques-uns des plus connus :

  • Le traitement au chlore : il s’agit du traitement pour piscine le plus connu et le plus utilisé entre tous. Et pour cause, il s’agit d’un traitement très pratique et peu onéreux. Pourtant, avec le chlore les erreurs de dosage sont souvent fatales à la piscine.
  • Le traitement au brome : le brome a la même action que le chlore sans pour autant être aussi sensible que ce dernier. Il reste cependant plus coûteux et n’est pas compatible avec le chlore.
  • Le traitement par électrolyse au sel : il s’agit d’un traitement entièrement automatisé qui vous demande très peu (voire pas du tout) d’intervention de votre part. Entièrement écologique, il transforme le sel en chlore naturel qui se transforme à nouveau en sel une fois que son action est terminée.
  • Le traitement au PHMB (et à l’oxygène actif) : il s’agit d’un traitement non chloré très puissant et peu contraignant. Il est le plus souvent couplé à un système de traitement à l’oxygène actif afin de pallier ses rares défauts. Le traitement au PHMB reste cependant un des traitements les plus coûteux du marché.

Pour éviter de faire des erreurs dans le choix du système de traitement que vous allez utiliser pour votre piscine, nous vous conseillons de lire nos différents articles sur le sujet.

L’importance d’une eau de piscine équilibrée : toutes nos astuces

Une eau bien équilibrée est synonyme de confort de baignade et de stabilisation des développement micro-organiques. En effet, une eau non équilibrée sera soit néfaste pour les baigneurs, soit pour les installations, soit pour les deux. Voici quelques données importantes à connaître :

  • Réguler le TAC : le Titre Alcalimétrique Complet est une donnée qui permet de connaître l’alcalinité de l’eau de votre piscine. L’alcalinité détermine le pouvoir tampon de votre eau et aide à la stabilisation du pH.
  • Réguler le TH : le Titre Hydrotimétrique est une donnée qui permet de connaître la dureté de l’eau de votre piscine. La dureté désigne la concentration en calcaire de votre eau et influence l’utilisation de vos différents produits de traitement.
  • Réguler le pH : le Potentiel Hydrogène définit l’acidité ou la basicité de l’eau de votre piscine. En sachant que généralement, le taux voulu pour une piscine est de l’ordre de 7,2 à 7,4.
  • Réguler les nitrates (et les phosphates) : le nitrate est une substance naturelle qui découle de l’oxydation de l’azote. Il ne s’agit pas d’un agent chimique nocif, cependant il peut le devenir s’il se transforme en nitrite.
  • Faire attention au Redox de l’eau : le potentiel d’oxydoréduction est une mesure qui permet de constater si l’eau de votre piscine est oxydante ou, au contraire, antioxydante. Cela vous permet de savoir si vous avez besoin de rajouter du produit de traitement ou non.

À savoir : la balance de Taylor est une excellent outil pour vous permettre de plus facilement réguler l’équilibre global de l’eau de votre piscine. Elle vous permettra de connaître avec précision les différents ajustements que vous avez à faire.

L’eau de votre piscine : problèmes d’algues, de couleur et d’aspect

L’eau de votre piscine abrite des micro-organismes. Si vous respectez les consignes de traitement et d’utilisation, vous ne devriez pas subir de problèmes dû à un dérèglement de l’équilibre de l’eau. Cependant, il peut arriver que vous soyez en face d’un problème qui vous empêche de profiter pleinement de votre bassin. En voici quelques uns :

  • Les algues dans la piscine : les algues sont un véritable fléau pour votre piscine. En effet, il en existe de toutes sortes et certaines espèces viennent de très loin et sont portées par les vents. Il ne faut surtout pas attendre pour s’en débarrasser car leur développement est exponentiel.
  • Une eau trouble, visqueuse ou laiteuse : lorsque l’eau de votre piscine devient trouble, visqueuse ou laiteuse, il se peut que vous ayez un problème de chimie de l’eau. Ne paniquez pas, il ne s’agit de rien d’irréversible et généralement ce n’est pas bien grave.
  • Problèmes de rouille dans la piscine : la rouille dans une piscine peut avoir différentes origines. Il peut s’agir de corrosion galvanique ou de corrosion électrolytique. Une chose à ne pas prendre à la légère.

Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à visiter les différents articles traitant de la question en profondeur.