Kit d’alarme de piscine : les types d’alarmes homologuées pour piscine

Ce n’est pas seulement pour se conformer aux injonctions légales, l’alarme de piscine est un matériel de sécurité que vous devez absolument installer pour prévenir la tragédie qui guette à tout moment dès lors que vous avez dans votre proche entourage des jeunes enfants, des adultes en difficulté ou des animaux domestiques. La puissante sirène de ce dispositif vous prévient dès qu’une zone sans surveillance est franchie ou quand une chute survient dans le bassin.

Ce matériel a pour fonction première de lutter contre les risques de noyade notamment quand vous n’utilisez pas la piscine. Il est temps de mettre un terme aux trop nombreuses noyades d’enfants. C’est au moyen de ce dispositif de sécurité que les parents et les adultes sont prévenus qu’un enfant se rapproche dangereusement d’une zone où il ne devrait pas être ou que l’enfant vient de chuter dans l’eau. Cela permet aux parents de réagir rapidement et  éviter tout drame.

L’alarme de piscine : un dispositif indispensable

Pour que la piscine reste un lieu où l’on s’amuse, la sécurité doit être une priorité surtout pour prévenir toute intrusion ou plongée non désirée dans le bassin. Pour ce faire, vous aurez à installer une alarme de sécurité selon que vous ayez choisi une alarme immergée ou une alarme périmétrique.

Installation et commande de l’alarme

Quel que soit le type choisi, la première étape consiste à poser la centrale en la reliant au tableau électrique général. Celui-ci doit être placé à un minimum de 3,5 m de la piscine et à une hauteur de de plus de 1,60 m pour ne pas être à la portée des enfants. Pour l’alarme immergée,  vous n’avez plus qu’à poser le détecteur sur ou sous la margelle de la piscine. Pour l’alarme périmétrique, vous devez poser des bornes autour du bassin dans un rayon de 3 m. Vous devez relier ces bornes entre elles par un câble enterré sans que l’éloignement ne dépasse 18 m.

La loi et vous

Pour être en règle, vous devez nécessairement posséder une alarme pour piscine homologuée. Indifféremment du type d’alarme choisi, la norme en vigueur est la NF P90-307-A1 ; aussi est-il judicieux de vérifier que le modèle que vous avez choisi est bien fourni avec son attestation de conformité.

Pour être homologuée et apte à équiper votre bassin, l’alarme doit remplir certains critères, à savoir :

  • elle doit fonctionner 24h/24 sous n’importe quelles conditions climatologiques,
  • elle doit être fonctionnelle dans une plage de température de –25°C à 70°C,
  • elle doit se réactiver automatiquement après les séances de baignades,
  • elle doit comporter un indicateur sonore ou visuel pour prévenir d’un dysfonctionnement ou d’une défaillance,
  • sa puissance sonore doit être d’au moins 100 dB à 1 mètre de distance,
  • elle doit nécessairement être hors de portée des enfants avec des commandes sécurisées.

Le non-respect de la loi vous expose à des sanctions qui peuvent atteindre 45000 euros.

Les différents types d’alarme pour piscine

Deux principaux types d’alarmes pour piscine existent dont la finalité première est de protéger des accidents. Alarme de piscine immergée ou périmétrique, le dispositif est destiné à la sécurité de la piscine. Une sonnerie retentit pour vous prévenir d’un danger, en l’occurrence une chute dans le bassin. Il existe un troisième type d’alarme plus coûteux, l’alarme sonar.

Les qualités d’une alarme homologuée

Dès le moment où l’alarme est homologuée, les qualités que  vous pouvez attendre du matériel répondent aux soucis primaires qui vous importent :

  • efficacité : elle vous alerte en cas de chute dans la piscine sans pour autant connaître des déclenchements intempestifs dus à des perturbations environnementales telles que l’interférence avec des équipements de services ou les conditions climatiques;
  • fiabilité : le modèle est conforme aux dispositions arrêtées par le Laboratoire National d’Essais et fabriqué dans une usine certifiée ISO 9001;
  • facilité d’installation et d’utilisation : quoique recommandé, le recours à des professionnels de l’installation n’est pas indispensable;
  • esthétique : le dispositif ne détonne pas de l’environnement de votre piscine car le design est généralement pensé pour s’adapter à différents cadres.

Fonctionnant 24h/24, l’appareil, selon le modèle, détecte :

  • l’immersion d’un enfant pesant plus de 6 kg. Un avertisseur sonore se déclenche en cas d’utilisation non autorisée de la piscine. La mise en arrêt de l’alarme peut être effectuée via une télécommande ou à parti d’un système de clé.
  • le franchissement d’un rayon infrarouge. Les bornes infrarouges installées sur le pourtour du bassin déclenchent l’alarme dès que le flux est interrompu par le passage d’une personne ou d’un animal.

Que choisir comme alarme?

Au moment crucial de choisir lequel des types d’alarme correspond à vos attentes, vous devez prendre en considération certains paramètres de sorte que votre choix le meilleur à faire :

  • L’alarme immergée est une sonde à placer dans l’eau tandis que la centrale et la sirène sont à placer dans la maison. La sonde immergée perçoit tout mouvement anormal dans l’eau, en l’occurrence la chute d’une personne dans le bassin. Son principal avantage est son installation facile, elle est par ailleurs discrète et peu encombrante.
  • L’alarme périmétrique est constituée de bornes à placer tout autour du bassin et d’une centrale et d’une sirène à placer dans la maison. Elle se déclenche dès qu’une personne franchit le périmètre délimité par les bornes à infrarouge. Elle vous avertit avant une chute dans la piscine de sorte que vous avez le temps de réagir avant que la personne ne fasse une chute dans le bassin.

Facilité d’installation et moindre coût

L’alarme pour piscine est généralement facile à installer. Vendue en kit complet, vous pouvez très bien l’installer vous-même. Elle ne nécessite pas d’entretien particulier. Il y a juste à vérifier le bon fonctionnement de l’appareil de façon régulière.

La fourchette de prix se situe entre 400 euros et 900 euros pour l’alarme immergée et  800 euros à 3000 euros pour l’alarme périmétrique. En fait, l’alarme piscine est un dispositif de sécurité qui se caractérise par son faible coût d’investissement.

L’alarme immergée

L’alarme immergée est le premier type d’alarme qui fonctionne sur le principe de la détection de chute d’un corps dans le bassin. C’est le type d’alarme le plus prisé car c’est le modèle le moins coûteux et pourtant efficace.

Fonctionnement de l’équipement

Le dispositif d’une alarme immergée consiste en une ou plusieurs sondes – selon la taille de votre piscine –  placées directement dans le bassin et reliées à une centrale. Elles ont pour fonction de détecter tout mouvement anormal des ondes dans l’eau du bassin. Ainsi dès qu’un corps est immergé dans la piscine, le mouvement est enregistré et l’alarme se déclenche. Un système de commande intégré – parfois déporté – sur la centrale complète le matériel.

Installation aisée

L’alarme se fixe au bord de la piscine. Elle comprend une canne d’immersion reliée au boîtier et principal et qui descend dans l’eau du bassin. Dès qu’un corps de plus de 6 kg tombe dans l’eau, le mouvement de l’onde est détecté par la canne qui déclenche alors une sirène pour signaler le problème. Il faut tout de même préciser que la forme et la taille du bassin importent car il peut s’avérer nécessaire d’installer plus d’une sonde pour en couvrir toute la surface.

Quoiqu’efficace, ce type d’alarme n’est pourtant pas sans faille. En effet, elle avertit seulement quand la personne est tombée dans l’eau et il faut généralement un temps de latence de 10 secondes avant que la sirène ne retentit. De fait, le système n’est pas préventif. Vous entendez la sirène seulement quand l’acte est consommé. Autre problème, les déclenchements intempestifs : en cas de vent fort qui perturbe la surface de l’eau, l’alarme peut se déclencher, de même que si la pompe de filtration est mise en route alors que le système d’alarme est enclenché, la sirène retentit également.

Alarmes périmétriques pour piscine

L’alarme périmétrique – également appelée alarme périphérique – consiste en des bornes à infrarouge disposées autour du bassin et d’une centrale d’alarme. Des faisceaux infrarouges relient les bornes les unes aux autres et dès qu’un corps franchit ces faisceaux, une sirène retentit. L’alarme périmétrique s’installe ainsi à l’extérieur du bassin et délimite une zone au moyen de ces rayons infrarouges. Tout franchissement de ce périmètre virtuel déclenche l’alarme. Les bornes sont placées aux angles de votre bassin et ce sont les capteurs d’infrarouge qui les relient.

Certaines règles régissent l’installation des bornes :

  • Il y a une hauteur minimale à respecter quand vous placez les bornes
  • Il y a une certaine distance à respecter entre chaque borne
  • Le nombre des bornes est fonction de la taille et de la forme de la piscine.

Une alarme préventive

Le principal avantage de l’alarme périmétrique est son temps de réaction. Elle prévient avant même que la chute ne se fasse. Les intempéries n’ont aucune incidence sur l’alarme périmétrique qui est insensible aux mouvements de l’eau. Toutefois, elle peut se déclencher au passage des animaux de compagnie, ce qui risque d’être un incident répétitif. Par ailleurs, le prix est un paramètre difficilement occulté. De plus, la décoration de la piscine risque d’être altérée par le matériel voyant et volumineux.

Sonar pour piscine

A l’instar des sonars militaires, le dispositif de l’alarme sonar détecte les ondes acoustiques qui se créent dans l’eau. Ce dispositif immergé – composé d’une ou plusieurs sondes immergées –  détecte une chute plus rapidement que toute autre alarme immergée et  il n’est pas affecté par les intempéries. Il assure ainsi une plus grande sécurité en détectant les perturbations, les mouvements de l’eau ou les bruits suspects et en déclenchant la sirène.

Au passif du sonar, il faut mentionner que l’alarme ne se déclenche que lorsque la chute a lieu. Il faut donc une réaction rapide pour pouvoir intervenir à temps et remédier au problème qui est déjà en cours.

Du fait de la technologie embarquée, le coût de l’alarme sonar n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Conclusion

L’alarme de piscine est un dispositif de sécurité qui vous permet de faire de votre piscine un lieu de vie et de détente où les risques d’accident ou de noyade sont sensiblement limités. Vous avez le choix entre les alarmes immergées et les alarmes périmétriques, actuellement les deux types possibles d’alarme piscine homologuée.

Si l’alarme de piscine prémunit contre les risques d’accident, il faut insister sur le fait que la sécurité d’une piscine repose surtout sur la vigilance des adultes vis-à-vis des enfants mais aussi vis-à-vis d’autres adultes.

Les autres dispositifs de sécurité possibles

En complément d’une alarme de piscine, il vous est loisible d’opter pour d’autres dispositifs de sécurité tels que les alarmes parlantes, par exemple. Vous pouvez également équiper votre enfant d’une alarme sous forme de bracelet ou de collier. Le bijou vous alerte quand l’enfant s’éloigne trop de vous ou s’il tombe à l’eau.

Enfin, il faut savoir que toutes les alarmes de piscine ne sont pas homologuées. Pourtant, le fait de remplir cette condition assure que le dispositif est fiable et qu’il est capable de détecter la chute d’un enfant dans le bassin et actionner un avertisseur suffisamment audible pour vous permettre de réagir à temps.